Loading Events

« All Events

  • This event has passed.

Le Sol – Clef de voûte des agrosystèmes : mieux le connaître pour déterminer les pratiques qui vont favoriser sa fertilité naturelle

May 18 - May 20

€225

 

Permaterra a le plaisir de vous inviter à un stage exceptionnel : Le Sol – Clef de voûte des agrosystèmes : mieux le connaître pour déterminer les pratiques qui vont favoriser sa fertilité naturelle.
Du  jeudi 18 au samedi 20 mai 2017 à la ferme de Coume Sourde à Rennes-le-Château (11) participez au stage animé par Franck Chevallier avec Hervé Coves, Jérémy Rizoud, Pierre-Yves Petit et Baptiste maître.

COÛTS DE FORMATION PRIS EN CHARGE POUR LES COTISANTS VIVÉA
& POSSIBILITÉS DE FINANCEMENTS

ACQUISITION DE COMPÉTENCES

– Savoir analyser le contexte pédoclimatique et écologique de son sol.
– Savoir réaliser un diagnostic physique, chimique et biologique de sol in situ.
– Savoir analyser les résultats du diagnostic.
– Appréhender la complexité du sol à l’aide d’une approche systémique (Arthur).
– Savoir mesurer et comprendre l’effet des pratiques agricoles sur la vie du sol à l’aide d’indicateurs pertinents.
– Savoir adapter ses pratiques (organisation du pâturage, façons culturales…) afin de favoriser la fertilité naturelle.

CONTEXTE

Face aux défis du changement climatiques amenant à des situations parfois extrêmes de sécheresses et d’épisodes pluvieux anormaux causant l’érosion des sols et de la biodiversité, et face à la volatilité des prix des intrants agricoles, une des voies offerte aux agriculteurs pour gagner en autonomie et en résilience donc en robustesse économique est de revenir à plus d’agronomie, notamment d’obtenir une plus grande performance biologique des sols, garante de fertilité, de régulation hydrique et de séquestration du carbone organique.

Atteindre cet objectif nécessite de mesurer physiquement, chimiquement et biologiquement l’impact des pratiques agricoles sur la vie du sol c’est à dire faire du monitoring.

Pour que les agriculteurs gagnent en autonomie et en réactivité, il est important de choisir des indicateurs abordables et pertinents mesurables in situ « en bout de champ ».

Pour rendre intelligible aux pratiquants agricoles la complexité du fonctionnement du sol en lien avec son environnement, il est nécessaire qu’ils fassent appel à des outils de sciences systémiques pour analyser les données obtenues dans le but de piloter la fertilité naturelle de leur champs et les mener ainsi à leur optimum de productivité agronomique, économique et environnementale.

PROGRAMME

Jour 1 
Déterminer et mesurer les indicateurs de l’état physique, biologique et chimique du sol.– Apports théoriques :
> connaître différentes approches d’évaluation de la complexité du sol et des interactions avec son environnement ;
> élaborer une méthodologie d’observation de l’état du sol, adaptée au cas type.
– Présentation des façons culturales et conduites de pâturage pratiquées sur la ferme et leurs liens avec l’état des sols,
– Présentation de tests physiques du sol :
> démonstration et analyse des données du pénétromètre ;
> réalisation de profils de sol.
– Prélèvements d’échantillons à la tarière :
> analyse chimique et physique des horizons par test à l’acide et à l’eau oxygénée.
– Lecture et interprétation d’une analyse de sol effectuée en amont sur le site par un laboratoire.Jour 2
Mesurer les indicateurs de l’état microbiologique du sol.– Observations et identifications au microscope des micro-organismes nécessaires aux plantes pour le cycle des nutriments.
– Comparaison d’échantillons provenant de parcelles conduites avec des stratégies différentes.
– Test à la moutarde pour dénombrer et caractériser les lombricidés.
– Détermination botanique et comptage des plantes.
– Etude de l’enracinement et des équilibres feuilles-racines.
– Détermination de la biomasse végétale.Jour 3
Mettre en œuvre une approche systémique de l’état du sol.

– Mise en œuvre de la méthodologie d’observation du sol combinant les indicateurs testé les jours précédents.
– Diagnostic de l’état du sol et détermination de l’impact des différentes pratiques agricoles sur l’activité biologique du sol à l’aide de l’outil d’analyse systémique “Arthur”.
– Proposition de pratiques agricoles agradantes pour le sol.

LE LIEU

Rennes le Château – Aude (11) – France – 120 ha – pluviométrie 650 mm – climat méditerranéen

Coume Sourde est une ferme en transition dédiée à l’élevage de vaches allaitantes de race Aubrac, de poules pondeuses et de poulets de chair. Dans le but d’améliorer la fertilité des sols, les éleveurs s’appuient sur le déplacement des animaux, l’agroforesterie ainsi que la création de divers systèmes de récupération des eaux de ruissellement pour des raisons d’autonomie, d’économie et d’écologie.

Coume Sourde organise des stages pour partager les connaissances dans ces domaines.

http://www.coumesourde.com

PRIX 

225 €

80 € d’acompte pour la réservation de votre place.

Si vous rencontrez des difficultés financières veuillez nous en faire part lors de votre demande d’inscription.

Cotisants Vivéa : prise en charge des coûts pédagogiques à 100 %.

Si vous êtes salarié, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, des possibilités de prise en charge financières sont possibles. Une demande préalable (délai d’instruction) est nécessaire dans ce cas, contactez-nous au plus tôt.

Plus d’infos sur :
https://www.permaterra.fr
https://www.facebook.com/events/639347109591057/

ou pour vous inscrire, écrire à

info@permaterra.fr

À très bientôt !

Details

Start:
May 18
End:
May 20
Cost:
€225
Event Tags:
Website:
https://www.permaterra.fr/

Organizer

PERMATERRA
Phone:
91 66 01747 66
Email:
info@permaterra.fr
Website:
https://www.permaterra.fr

Venue

Coume Sourde à Rennes-le-Château
Rennes-le-Château
Couiza, Occitanie France
+ Google Map